Au commencement, il y avait…

 

Une école de filles tenue par les Sœurs du Saint Sacrement et fondée en 1811. Les sœurs avaient pour mission, en même temps que l’éducation, de soulager la souffrance des malades et des vieillards. Elles firent forte impression à Mgr Bécherel qui, lors d’une visite pastorale, écrivit à leur propos : « irréprochables et édifiantes, elles font le catéchisme avec zèle et succès ». Toutefois, les moyens mis à leur disposition pour enseigner s’avérant tout à fait insuffisants, les sœurs envisagèrent de partir. Ce fut chose faite en 1815.Elles furent alors remplacées par les sœurs de Sainte Marthe, puis par les sœurs de Saint-Joseph de Cluny. Ces deux congrégations quittèrent , elles aussi, Saint-Donat , sans doute pour les mêmes raisons que les Sœurs du Saint-Sacrement.

Comprenant que, s’il veut que des religieuses s’installent durablement à Saint-Donat, il faut améliorer leur logement et leur assurer une rémunération convenable, le curé Alphonse Bossan achète les bâtiments du Prieuré en 1845 , bâtiments dans lesquels se trouve toujours aujourd’hui notre école maternelle  Les sœurs du Saint Sacrement revinrent alors .Elles resteront présentes jusqu’en 1944.

Et une école de garçons…
 –
Le même curé Bossan , visiblement très soucieux de l’éducation des Enfants, demande aux Frères des écoles chrétiennes de s’occuper d’enseignement auprès des garçons. Les frères s’installeront dans l’aile Est du Prieuré jusqu’en 1881. Au décès du frère Radulphe, alors directeur , la municipalité conduite par Charles Chabert, un anticlérical pur et dur décide de confier l’éducation des enfants à un instituteur laïque, mais les paroissiens ne l’entendent pas de cette oreille et le 26 juin, ils font appel aux frères Maristes pour diriger une école libre de garçons. Cette initiative a pour résultat de mécontenter fortement l’équipe municipale qui estime que cette école n’est d’aucune nécessité : « elle est dirigée contre la République, la liberté de conscience et l’esprit laïque ». Les frères occupent successivement deux maisons privées avant de s’installer le 19 mars 1892 dans des locaux neufs : ceux de notre actuel collège Pendillon.

Très vite, les frères ont l’idée de construire un étage supplémentaire pour y accueillir, comme internes, les enfants des paroisses voisines. Grâce à des souscriptions et à la participation des moines de la Grande Chartreuse, le projet peut aboutir et Mgr Cotton, archevêque de Valence, vient à Saint-Donat pour bénir solennellement les locaux, le 10 juin 1892.

Vous l’aurez compris, les deux écoles fusionnèrent quand la mixité s’installa peu à peu dans le paysage français. Les frères Maristes confièrent alors la tutelle aux sœurs des Saints Cœurs de Tournon et , dans les années soixante dix, au départ des sœurs, notre établissement devint diocésain.